portrait

Baptiste Conte

Après plusieurs années de théâtre et de danse contemporaine, Baptiste Conte entre à l’École Supérieure d’Art et Design de Rouen (ESADHaR) où il obtient son Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) en développant un travail d’installation vidéo et de pièces performatives. Sa démarche tournant autour du corps s’est poursuivie à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ArBA-ESA) où il intègre l’Institut Supérieur des Arts et des Chorégraphies (ISAC) en double cursus à l’atelier Art dans l’Espace Public (AEsP). Ce second master lui a permis de pousser plus loin ses connaissances en art contemporain et en arts chorégraphiques par la pratique d’outils techniques (approches du corps par sa pratique dans les différents courants de danse ; outils de créations numériques et plastiques par l’installation et la vidéo), la participation à des projets artistiques professionnalisants et la mise en place d’une recherche chorégraphique.
Il a pu par la suite travailler en tant que professionnel avec Daniel Blanga Gubbay, Lorenzo De Angelis, Pierre Droulers, Doria Garcia, Léa Gauthier, Yves Noël Genod, Christophe Haleb, Laurie Peschier-Pimont Sophie Perez & Xavier Boussiron (Cie le Zerep)…

Ce parcours d’études et les différentes expériences professionnelles ont construit sa recherche qui mêle deux approches. Le plastique et le chorégraphique se marient dans un conditionnement esthétique, d’un corps s’exprimant par le langage de la danse :
Elle développe les rapports qui se créent entre les caractères d’une matière plastique et le corps du performeur-danseur dans des pièces chorégraphiques et de vidéos. La pratique du corps dans ses formes les plus variées est étudiée et donne lieu à des écritures contemporaines par le biais de dramaturgie plastique. De là est générée une expérience créant de l’esthétique et une dynamique de pensée partagée avec un public.
Cette poétique du monde contemporain par l’expérience est également travaillée dans la conception de films et d’installations. L’écriture de l’image est explorée de manière à développer le principe de métaphore sur le sujet traité.

Actuellement son travail se développe autant en France qu’en Belgique. Porteur de projet, Baptiste.C propose une dynamique de recherche et de création en invitant des artistes pour réaliser une transversalité de leurs médiums artistiques, avec comme fil conducteur une problématique spécifique, dans le cadre chorégraphique.
Actuellement il développe le projet Sur la plage ensoleillée, pièce chorégraphique pour quatre danseurs. Il mène également le projet Gymnase, accueilli à Main-d’œuvre (Saint-Denis développant une recherche sur les gestes sportifs comme vecteur politique, sociale et artistique. Ces projets sont actuellement suivis dans le cadre de la formation « auteur chorégraphe » qu’il réalise au Centre national de la Danse.

Création en cours

Sur la plage ensoleillée

Sur la plage ensoleillée développe des protocoles chorégraphiques articulant la mémoire des gestes du danseur et l’activation de la mémoire du spectateur, toutes deux portées par l’évocation plastique du bord de mer.
La notion de plaisir connue et partagée par beaucoup  émane de ce paysage : le soleil, la sensation…

en voir plus
Sur la plage ensoleillée